Description de tâches des employés

Le rôle de l’éducatrice s’adresse autant à l’enfant qu’au parent. Sa disponibilité, son approche et son sourire influenceront grandement sa relation avec le parent. Face aux parents, il est essentiel que l’éducatrice reconnaisse l’importance et la responsabilité de ceux-ci. Dès le début de l’année, l’éducatrice rencontre les parents afin que ceux-ci discutent ensemble pour connaître leurs attentes, le programme, l’horaire et les expériences de leur enfant ainsi que son comportement à la maison. Elle doit offrir aux parents de l’information et de la formation sur le développement de l’enfant par rapport aux résultats d’apprentissage que poursuit le programme éducatif du CPE. Elle doit permettre aux parents de définir les interventions éducatives propres à aider leur enfant.

 

Aux cours des trois premières semaines où l’enfant fréquente le Centre, il est préférable que l’éducatrice, lors de son compte-rendu de la journée aux parents, ne mentionne que les bons points. Il faut d’abord se familiariser et permettre aux parents d’avoir confiance en nous avant de lui mentionner les points constructifs à travailler de son enfant. Cette approche engendre la bonne harmonie entre le parent et l’éducatrice et favorise la bonne collaboration pour l’année à venir.

 

Face à l’enfant, l’éducatrice doit d’abord connaître les étapes du développement du langage, de l’enrichissement du vocabulaire et doit fournir à l’enfant le matériel et les activités d’encadrement nécessaires pour garantir ses progrès dans son développement. Elle doit faire preuve d’esprit critique et doit analyser et évaluer les programmes, les activités, l’environnement pédagogique, l’apprentissage de l’enfant, ainsi que son propre vécu. Elle doit aussi être alerte au retard que pourrait présenter un enfant et faire un suivi auprès des services spécialisés s’il est nécessaire. L’éducatrice doit être un modèle pour l’enfant. L’éducatrice doit travailler en collaboration avec tous les membres de l’équipe de travail du CPE, le personnel de l’école Des Trois-Soleils, les membres du milieu communautaire et les familles. Elle doit être en mesure de tirer profit des ressources du milieu.  

 

Pour ce qui est des coins-ateliers, l’éducatrice doit en orienter le contenu vers les besoins, les habiletés et les intérêts de l’enfant, en relation avec le thème en cours. Elle doit les rendre attrayants et stimulants, équipés de matériel de manipulation pour la découverte et l’exploration. Les coins-ateliers doivent mettre l’enfant à l’épreuve, mais aussi lui garantir le succès et la sécurité. L’éducatrice doit toujours donner des consignes claires et précises à l’aide de courtes phrases. Si la phrase est trop longue, l’enfant en apprentissage de la langue perdra l’intérêt d’essayer d’en comprendre la signification. Il faut éloigner physiquement les coins bruyants des coins plus tranquilles. De cette façon, la qualité d’enrichissement est meilleure. Il faut placer les coins de manière à ce que les portes des sorties et des toilettes soient accessibles en tout temps. Certains coins ont des exigences particulières comme par exemple, un lavabo ou une prise de courant. Il faut alors s’assurer qu’ils sont placés au bon endroit dans le local. L’éducatrice doit aussi voir à la sécurité des enfants qui est primordiale et toujours avoir une vue d’ensemble. Les coins de constructions et les équipements de psychomotricité doivent être situés à un endroit où il est facile d’en avoir la surveillance constamment.
Le matériel et les jouets doivent toujours être à la portée des enfants.

 

Pour que les enfants apprennent facilement à reconnaître leur nom, l’éducatrice associe, en début d’année, un symbole propre à chacun d’eux ou même leur photo. L’enfant retrouve donc son symbole ou sa photo sur sa chaise et son symbole (ou sa photo) et son nom à son casier, son cahier d’anecdotes, son duo-tang et sur le tableau des responsabilités.

 

Cliquez ici pour visualiser la description de tâches du poste d'éducatrice au centre de la Petite Enfance les Petits Nanooks.